Ce n’est qu’un au revoir Ben Grimm, ce n’est qu’un au revoir…

thing8Et voilà The Thing, c’est officiellement terminé avec ce huitième numéro que je vais vous chroniquer. Déjà une chose(sans vouloir faire de mauvais jeu de mot), ce numéro est le premier numéro de la série que je lis. Pour finir en beauté, Dan Slott convie ses lecteurs à une partie de poker auquel sont conviés super héros et quelques super vilains tel que Impossible Man, Constrictor et Diablo.
C’est donc un épisode bon enfant qui clôt cette série qui s’arrête faute de ventes extras. Elle avait l’air plutôt drôle, hélas comme pas mal de séries ces derniers mois, si le lectorat ne suit pas, elle s’arrête.

Toutefois, on continuera de voir Dan Slott œuvré sur She-Hulk. Au dessin, ce n’est pas Andrea Di Vito qui termine cette série mais Kieron Dwyer, que je ne connais pas du tout. Et une chose est sûre, il se débrouille vraiment bien. En définitif, ce numéro est donc fort bien sympathique et drôle( je préfère She-Hulk tout de même), et on regrette donc l’arrêt brutal du titre.